Comment Degas a été inspiré par la vie quotidienne des danseuses de l’opéra ?

Publié le : 22 octobre 20214 mins de lecture

Connu comme le peintre danseur, Edgar Degas commence à s’intéresser au monde de la danse dès 1860 et découvre cela au centre de l’Opéra de Paris. Puis, il intervient en coulisses. Le résultat, c’est un grand nombre d’œuvres réalistes rares montrant l’intimité de ces petites souris sur scène. Parfois, des préjugés l’ont poussé à commettre des erreurs. Voici un retour sur la belle histoire d’amour de ce peintre et de ses muses en tutu.

Degas l’observeur des danseuses

Au commencement de la fin des années 60, Degas accompagne les danseurs dans des cours et des exercices d’entraînement régulier, sous les projecteurs et aussi dans les coulisses, assistant à leur travail, mais aussi à leurs pauses. Dans ses recherches sur les pastels et les cires, il étudie en profondeur leurs mouvements, et aime observer leur quotidien dans les salles de répétition, mais aussi dans les vestiaires.
Bien que les moments qu’il a capturés soient intimes, Degas n’a jamais regardé à la légère. Il cherche inlassablement à reproduire fidèlement ces gestes qui révèlent parfois la psychologie des danseuses. Dès les années 90, l’artiste se concentre sur l’image de la danseuse elle-même sans se soucier de l’introduire dans un espace reconnaissable.

Ce que révèle l’intérêt de Degas pour les danseurs

L’intérêt de Degas pour ces danseuses révèle son obsession pour le monde féminin. Une série de nus féminins datant des années 1890. Ceci est sans doute partagé avec la société de l’époque. Cela témoigne le succès de son travail auprès des critiques des amateurs d’art de son vivant. Cependant, la façon dont l’artiste aborde des thèmes du corps féminin ainsi que la danse est vraiment différente des caractéristiques d’artistes contemporains tels que : Henri Toulouse-Lautrec. En effet, Degas touche à l’immatériel à travers la matière, ce qui provoque l’intérêt des symbolistes comme : Paul Valery et Stephen Mallarmé.

La carrière de Degas dans ses dernières années

L’univers de la danse fascine Degas et constitue l’axe principal de toutes ses œuvres, apparaissant en peintures et pastels, dessins, sculptures et monotypes. Ce n’est pas seulement son esthétique, c’est le geste qui suscite avant tout son intérêt. Durant sa vieillesse, Degas commence à se consacrer à la sculpture. À voir le réalisme audacieux d’une petite danseuse de 14 ans, tout en approfondissant l’étude de la couleur. Il commence toujours à peindre un dessin, pourtant, la défaillance de sa vue ne lui permet pas de faire encore plus. Pour créer les œuvres riches en détails, tels que sa première peinture à l’huile, il a élargi le contour du dessin et a produit des pastels ainsi que des peintures à l’huile, où les couleurs sont à la fois des peintures et des matériaux.

Plan du site